Situation Contact News Liens : +33479692487

AG TERRITORIAUX CHAMBERY

L'assemblée générale annuelle des Territoriaux de la Ville et du Centre communal d'Action Sociale de Chambéry s'est déroulée à la Salle la Bisseraine le vendredi 24 novembre 2017. Le syndicat exerce son action dans un climat tendu et un contexte dégradé avec un manque de respect de la part de la collectivité qui ne pense qu'à réduire le personnel et les dépenses de fonctionnement.

La séance a été ouverte par Olivier SAUSSAC, Secrétaire Général, puis il a donné la parole à Pierre DIDIO, secrétaire général de l'Union Départementale de la Savoie. celui-ci invite les territoriaux à utiliser le support de communication papier du FO SAVOIE pour faire passer de l'information et faire connaitre ses actions.

Laurence D'INTRONO s'est ensuite exprimée au nom du Groupement départemental des services publics pour parler notamment des prochaines élections en 2018 et de l'importance du travail de terrain, l'importance de travailler ensemble le public avec le privé, le soutien qui peut être apporté par le Groupement départemental par la documentation élaborée ou les formations.

Frédéric DEMMA, représentant Grand Chambéry, l'agglomération, a ensuite expliqué les dérives liées au cadres d'emplois, combat actuel du syndicat de l'agglomération pour ses agents.

Olivier SAUSSAC énonce ensuite le rapport moral 2016 et évoque les divers dossiers traités : prévoyance, brigade de nuit de la police municipale pour laquelle il a fallu dénoncer le manque d'armement, de personnel et de formaiton, le diagnostic des services techniques, le problème de la fusion des mairies de quartier (bissy et le biollay) entrainant des fermetures plus fréquentes avec ses problématiques d'effectif, la fermeture de l'agence postale de Bissy en 2017.

il évoque aussi quelques avancées positives : l'adhésion au CNAS en supplément de l'amicale, l'augmentation du nombre d'heures affecté à la médecine professionnelle de la ville , la cellule réactive (psychologue du travail)

Le manque de respect des instances par la ville est un problème récurrent. Le syndicat a été accusé d'être anxyogène auprès des agents par les élus.

Huit réunions d'informations se sont déroulées dans les EHPAD, au CCAS et dans les services techniques.

On note beaucoup d'agents en souffrance et un accompagnement déguisé pour mener plus rapidement à la porte avec des simulacres de bilans de compétences non réalisés par des organismes agréés.

Jean-Marc TOILLON conclut le rapport moral en insistant sur la baisse des effectifs, la baisse des moyens, avec le même travail.

Il souligne que pour le syndicat, il y a ce qui se voit, par exemple le CNAS mais aussi tout ce qui ne se voit pas et notamment tout ce qu'on arrive à éviter par le biais du syndicat.

Il faut que FO soit vu et visible. il faut afficher les tracts, les diffuser, poser les autorisations d'absences Apprendre à se faire respecter car cela permet d'établir des règles et FO a sa place même si certains ont connu des difficultés pour utliser leur droit syndical.

Il évoque la victoire remportée pour ceux qui travaillent de nuit qui s'ils viennent le jour en réunion syndicale peuvent récupérer la veille ou le lendemain sur les heures travaillées.

Le rapport financier est ensuite énoncé par Josiane MASCHERONI avant l'élection d'un nouveau bureau.

Olivier DELY succède à Olivier SAUSSAC au poste de Secrétaire Général.