Chambéry Contact News Liens Horaires : +33479692487

GREVE DES SERVICES PUBLICS

Sept syndicats de la fonction publique appellent à une journée de mobilisation le mardi 22 mai contre la future réforme prévue par le gouvernement.

"Les organisations ne partagent pas (...) les objectifs poursuivis par le gouvernement consistant à réduire le périmètre de l'action publique avec la perspective d'abandon, voire de privatisation de missions publiques", ont écrit les syndicats dans un communiqué, diffusé mardi 10 avril. Ils demandent "une réelle amélioration du pouvoir d'achat pour toutes et tous les agents".

Une concertation entre le gouvernement et les organisations syndicales pour "refonder le contrat social avec les agents publics" s'est ouverte le 29 mars. Annoncée début février par le Premier ministre, elle porte notamment sur l'extension du recours aux contractuels, une part plus importante de la rémunération au mérite pour les agents et la mise en place de plans de départs volontaires. Une "attaque contre le statut" de fonctionnaire, dénoncent les syndicats.

Cette journée du 22 mai sera la troisième journée de mobilisation des fonctionnaires depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, après celle du 10 octobre, à l'appel unitaire des neuf syndicats représentatifs de la fonction publique, puis celle du 22 mars, à laquelle avaient appelé cette fois les mêmes sept organisations.

Après deux précédentes grèves le 10 octobre et le 22 mars, l’intersyndicale souhaite inscrire le mouvement « dans la continuité ».

Les sept organisations prévoient déjà un autre "temps fort de mobilisation" à la mi-juin, au moment "du rendez-vous salarial" avec le gouvernement. Initialement prévu à l'automne, celui-ci avait été avancé à leur demande.