Chambéry Contact News Liens Horaires : +33479692487

RENCONTRE AVEC L'ARS

Compte rendu de la délégation FO- CGT- CFDT à l’ARS – 30.01.2018

Cfdt : cite un rapport sur la situation dans les EHPAD basé sur une enquête et conclut : les conditions de travail sont difficiles, il y a détérioration des relations entre soignants et résidents. Un grand absentéisme, 1.3 fois plus élevé que dans le secteur santé.

FORCE OUVRIERE

  • C’est la nouvelle tarification qui a mis le feu aux poudres !  Douze rassemblements avec une très forte mobilisation se tiennent ce jour dans les EHPAD de Savoie.

  • Notre constat est sans appel : augmentation des arrêts de travail (notre secteur bat le BTP) Et pourtant en Savoie nous ne sommes pas les plus mal lotis.

  • Nous disons stop à cette situation où le personnel manque de formation, où tout simplement nous manquons de personnel. La grève est très suivie même par les directeurs d’EHPAD. La recherche d’économie conduit à l’abattage !

  • Dans la filière santé, ce sont les mêmes problèmes aussi, considérons-nous comme une provocation les 100, puis les 50 millions attribués à ce secteur, ce ne sera même pas un poste d’AS.

  • Lorsque nous avons 10 minutes pour nous occuper d’un grabataire, comment pouvez-vous imaginer que ces 10 minutes nous permettent de nous occuper correctement de ce résident ? Les résidents ne peuvent pas manger correctement et on nous parle de nutrition… c’est abusif !

  • Il arrive que les résidents aient une douche par mois ! Nous revendiquons un ratio de 1 soignant pour 1 résident. Nous considérons que cette situation est indigne pour les personnes âgées. Notre métier ce n’est pas cela.

  • Nous travaillons dans une situation dégradée, sans visibilité sur ce qui se passe. Le baromètre ce sont les arrêts de travail, des intérimaires sont embauchés qui ne connaissent pas le travail et qui changent constamment, comment ces intérimaires peuvent-ils travailler sereinement ? nous appelons au secours, les EHPAD reçoivent des personnes de plus en plus âgées… et les établissements se transforment en mouroir ! Si nous sommes là, c'est parce que le Président Macron a refusé de recevoir notre délégation nationale. Nous exigeons qu'elle soit reçue.

  • La plus grande partie des retraités ne peuvent accéder aux EHPAD, 1769 € par mois alors que la moyenne des retraites est de 1306 €. Il faudrait utiliser le patrimoine, mais les retraités ont épargné sou par sou pour s’offrir un 80 m2 et pas un jet ! Nous avons travaillé durant 40 ans et aider à ce que la France soit la 5ème puissance mondiale…et maintenant on nous reproche de vivre trop longtemps alors que nous avons profité du progrès offert par la plus grande conquête sociale laSécurité sociale ! Cette situation est inacceptable et nous soutenons les personnels.

CGT :

  • Le nouveau mode de financement (CPOM – contrat pluriannuel d’objectif et de moyens)) est dévastateur, il va y avoir baisse des ressources et cela génère une grande inquiétude. Ce budget est déconnecté de la réalité et va provoquer des inégalités entre départements. Les conditions de travail sont déplorables et la nouvelle tarification va encore diminuer le personnel déjà malformé, déqualifié. De plus la menace de la mutualisation des moyens fait que des AS seraient amenés à travailler sur plusieurs établissements ! Nous sommes dans une logique marchande avec l’enveloppe fermée, c’est une transformation des structures de la société. Les tarifs sont trop élevés pour les retraités et nous considérons que le financement doit relever de la Sécurité sociale. Les dirigeants nous parlent de bientraitance, c’est absolument le contraire qui se fait !

  • Voici la réalité de mon quotidien, à Noel les résidents n’ont pas eu de douche… nous avons besoin de matériel puisque l’on nous dit que c’est pour notre santé… mais le plus souvent nous ne disposons pas de ce matériel, on travaille « à l’arrache », on souffre, il n’y a pas de suivi dans les pathologies. Nous-mêmes n’avons pas le temps de boire… et que dire lorsqu’on est contrainte de choisir à qui on va donner à manger ! Il n’y a aucun respect des personnes âgées et on assiste même à des suicides ! Aucun respect des agents.

L’ARS : nous sommes là pour vous écouter et faire remonter !

Compte-rendu établi par  Renée Laurent, présidente de l’UDR  de Savoie


Documents utiles à télécharger :

  compterenduarsetcd.pdf



Toutes les actualités